BUT

Détruire sélectivement et spécifiquement le bulbe pilaire et ses structures avoisinantes par effet de chauffage au moyen de photons, particule élémentaire de la lumière.

RAPPEL PHYSIOLOGIQUE DU POIL

Chaque poil possède un cycle propre divisé en trois phases : anagène ou croissance; télogène ou repos; catagène ou régression. Le poil n'absorbe la lumière laser qu'en phase de croissance, anagène et dans une moindre mesure en phase téléogène. C'est pourquoi nous vous proposons un minimum de quatre séances enchaînées, en principe une fois par mois, afin d'avoir un résultat cliniquement visible et surtout durable.

PRINCIPE DE LA METHODE ET RESULTATS ATTENDUS

Endommager le poil, sa racine et les structures avoisinantes non plus par l'électricité comme traditionnellement mais par la lumière laser, en sélectionnant la longueur d'onde, la puissance et le temps d'impact. Les photons émis se transforment en chaleur au contact de la cible et le poil est endommagé thermiquement. A noter que ces systèmes d'épilation fonctionnent surtout en miniaturisant le poil, c'est-à-dire en transformant un gros poil noir en un poil plus fin voire duvet clair, quasiment invisible. Une réelle destruction du bulbe pilaire existe également mais dans une proportion moindre. A la fin de toutes séances, il est donc normal de voir quelques poils fins, rebelles, persister.  Ces poils là, s'ils sont encore gênants, seront traités de préférence par épilation électrique ultérieurement. La structure du poil qui absorbe la lumière laser spécifiquement est la mélanine. Elle donne sa couleur au poil. Les poils noirs et bruns répondent le mieux à ce type de traitement. Les poils châtains  absorbent moins bien la lumière et nécessitent donc plus de séances. Les poils clairs, roux, blonds et blancs ne répondent pas du tout !! Nous en déconseillons donc ce traitement par lumière.