L'hyperhidrose est une pathologie provoquant une transpiration plus importante que ce dont le corps a besoin pour réguler sa température. Près de 3 % de la population en souffre, autant chez les hommes que les femmes. Dans la plus part des cas, les personnes n'en parlent pas avec un professionnel de la santé, ne sachant pas que l'hyperhidrose est un trouble médical traitable.

 

L'hyperhidrose a d'importantes répercutions sociales et psychologiques, impactant fortement la qualité de vie du patient. De nombreux facteurs peuvent augmenter la transpiration, tels que la chaleur, le stress

 

Des maladies neurologiques ou métaboliques peuvent être responsables de l'hyperhidrose, cependant cela reste relativement rare. Les zones les plus fréquemment atteintes sont les aisselles, la paume des mains, la plante des pieds et le front.

 

TRAITEMENT

 

Le traitement de l'hyperhidrose commence parl'usage d'anti-transpirant à usage externe, tel que le talc ou des produits contenant des sels d'aluminium, bloquant temporairement les canaux sudoripares à la surface de la peau pour prévenir l'excès de transpiration (ces sels d’aluminium sont parfois contestés quant à leur innocuité)

 

En cas d'échec, la ionophorèse (ou iontophorèse) est un traitement consistant à faire passer un faible courant électrique à travers la peau, en immergeant les mains ou les pieds dans des bacs prévus à cet effet. Ce traitement peut être effectué à la maison grâce à un appareil acheté chez un distributeur suisse spécialisé pour environ CHF 1500.- (attention aux achats sur Internet, souvent peu fiables).

 

Pour les aisselles, les injections de toxine botulique A sont une alternative, elles doivent être pratiquées par un médecin en cabinet médical. L'effet se manifeste environ 2 semaines après les injections et dure 4 à 6 mois. Cela permet une réduction de la transpiration de l'ordre de 70 à 80 %.