L'application des tests épicutanés n'est pas compatible avec la prise de divers types de médicaments :

• Les corticostéroïdes à hautes doses
Des travaux anciens ont permis de préciser que la prise de corticostéroïdes à une dose égale ou supérieure à 20 mg de prédnisolone/jour entraîne la possibilité de faux négatifs. Une dose inférieure à cette posologie est compatible avec la réalisation des tests mais les résultats sont à interpréter avec prudence.

• Les autres immunosuppresseurs
Il n'est pas indiqué de pratiquer les tests épicutanés chez les patients sous azathropine, ciclosporine, méthotrexate, mofetil mycophénolate, tacrolimus. Sous ciclosporine (à posologie de 3 mg/kg/jour), on peut obtenir des tests épicutanés positifs atténués, mais il n'est pas exclu de penser qu'il existe un certain nombre de faux négatifs.

• Les antihistaminiques
À l'opposé, la prise d'antihistaminiques, y compris les plus récents comme la cétirizine, le chlorhydrate de fexoténadine, la mizolastine et la loratadine ne pose aucun problème pour la réalisation des tests épicutanés et ne doit pas être interrompue.