La rosacée est une condition dermatologique bénigne. Elle peut avoir des répercussions psycho-sociales gênantes car elle affecte le plus souvent la face. Elle se caractérise par des rougeurs principalement au niveau du visage, mais parfois aussi du cou et du décolleté. L'origine de la rosacée est donc vasculaire, de ce fait le terme « acné rosacée » devrait être abandonné. En effet, la rosacée n'a rien avoir avec de l'acné. Son origine est le follicule pilo-sébacé et non le compartiment vasculaire.

La rosacée se décrit habituellement en 4 stades 

1. Rougeurs transitoires intenses (en anglais "flushes")
2. Rougeurs permanentes sous formes d'érythrose ou de couperose
3. « Boutons » inflammatoires associés aux rougeurs
4. Œdèmes persistants et boursouflures de certaines zones du visage.

Un excellent site internet explique tout cela très clairement www.rosacee.com

ATTENTION
Toute rougeur du visage n'est pas forcément de la rosacée. Un diagnostic initial par un médecin dermatologue est absolument indispensable avant de commencer tout traitement. Il faut savoir distinguer la rosacée de la dermite séborrhéique ou du lupus érythémateux chronique dont la prise en charge médicale sera bien sûr complètement différente.

ROSACES ET LASERS
Alors que les traitements médicamenteux vont aider à lutter contre l'inflammation, seuls les lasers sont capables d'atténuer la rougeur. En effet, celle-ci étant due à des vaisseaux dilatés en trop grand nombre dans la peau, le traitement va consister à les éliminer par photocoagulation spécifique.

Pour le mécanisme d'action de base, voir sous : 
http://www.skinpulse.ch/beauty.php?colname=5.

En fonction du stade de votre rosacée, il faudra de 2 à 6 séances de laser pour aboutir à une amélioration significative. Malheureusement, les lasers n'ont pas d'effet préventif sur la fabrication des vaisseaux. Il faudra donc envisager un entretien pour maintenir l'amélioration obtenue. La fréquence de cet entretien vous sera précisée lors de la première consultation. Cependant le traitement n'a aucun effect sur le phénomène de flush.

A noter que, les assurances maladie ne remboursent pas les traitements de laser en cas de rosacée.